Cendra Motin

Députée de la 6ᵉ circonscription de l'Isère

J’ai été nommée rapporteure du titre 2 de la loi Climat et Résilience, produire et travailler.

En octobre 2019, le Président de la République décidait de mettre en place une Convention Citoyenne pour le Climat composée de 150 Français tirés au sort avec pour mission de faire des propositions concrètes pour atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990) dans un esprit de justice sociale. En août 2020, un groupe de suivi pour la convention citoyenne sur le climat était mis en place à l’Assemblée Nationale à la demande du chef de l’État, avec pour mission de préparer pour fin septembre 2020 un projet de loi issus des propositions faites par les citoyens.

Je me suis investie dans un premier temps en tant que membre du Groupe de Suivi transpartisan de 25 députés nommés par Richard Ferrand, puis en tant que coordinatrice des 5 groupes de travail de la majorité qui ont travaillé sur le texte depuis le mois de décembre. J’ai le plaisir de vous informer aujourd’hui, que j’ai été nommée rapporteure du titre 2 de la loi Climat et Résilience, produire et travailler.

Je suis heureuse et honorée de pouvoir porter dans ce texte sur le climat, qui se veut pragmatique et concret, les sujets du quotidien de tous les Français :

– pour disposer de plus de pièces détachées pour nos objets du quotidien,

– pour que la recherche française aide mieux encore notre stratégie de baisse de CO2,

– pour que la commande publique soit un levier encore plus fort de transformation et de bonnes pratiques environnementales et sociales,

– pour que la question environnementale rentre dans la stratégie et la discussion entre employeurs et salariés,

– pour que les zones humides soient des espaces encore mieux protégés,

– pour que le développement des énergies renouvelables se fasse au plus près des territoires et des citoyens,

– pour que les toits des centres commerciaux et des entrepôts logistiques produisent plus d’énergie solaire.

J’aborderai ce texte en ayant à cœur de respecter l’esprit de la convention citoyenne. C’est maintenant au parlement de faire son travail, et je ferai le mien dans l’intérêt et à l’écoute des français.

Pour plus d’informations sur le projet de loi : https://www.ecologie.gouv.fr/loi-climat-resilience