Mes engagement

« Chaque député, bien qu’élu dans un cadre géographique déterminé, est le représentant de la Nation tout entière. Ainsi, à l’Assemblée nationale et dans sa circonscription, chaque député agit et parle au nom de l’intérêt général et non pas au nom d’un parti politique, d’un groupe d’intérêt ou d’une région […]. Son travail s’exerce à la fois à l’Assemblée et dans sa circonscription. Dans sa circonscription, le député est à l’écoute de ses concitoyens qu’il peut recevoir et également visiter. »

Le 18 juin 2017, les habitants de la 6eme circonscription l’Isère, m’ont confié le mandat de député de la nation, pour donner à Emmanuel MACRON les moyens de mettre en œuvre son projet pour la France. Ce mandat, vous me l’avez donné pour que les choses changent, pour que je fasse de la politique autrement. Je souhaite partager avec vous ma vision de ce que doit être mon action de députée « nouvelle génération ».

Pour moi, faire de la politique autrement c’est essentiel et c’est concret. C’est l’un des engagements que j’ai pris et que je souhaite tenir.

N’ayant jamais exercé de mandat, local ou national, avant celui-ci, mais ayant vu les dérives de la classe politique au cours des vingt dernières années, c’est avec une vision renouvelée de la mission que je me suis présentée et que je compte exercer ce mandat.

Le cumul des mandats avait, depuis des années, créé une confusion entre le rôle des élus locaux et celui des élus nationaux. La fin de ce cumul constitue une véritable opportunité de revenir à l’essence même de ce que sont les mandats et les missions que les électeurs nous ont confiés.

Faire de la politique autrement, c’est dans ce cas, faire ce pour quoi j’ai été élue.

L’intérêt général guidera toujours mon action. C’est pour cela que je me suis engagée et c’est aussi ce que le Président de la République nous a demandé, de toujours avoir à l’esprit cet impératif et en faire le fil rouge de notre action.

Je ne suis pas liée par mon mandat à autre chose qu’à l’intérêt général de mon pays. Je ne suis pas la porte voix d’un parti politique, mais je me retrouve complètement dans le projet de société proposé par Emmanuel Macron. Cela fait aussi partie de mon engagement. J’ai été élue pour mettre en œuvre un programme dont je suis intimement convaincue qu’il est bon pour la France.

Je ne suis pas non plus liée aux lobbies, car les intérêts particuliers des uns ne sont pas toujours compatibles avec l’intérêt général, qui reste mon objectif. J’écouterai tout le monde, les agriculteurs, les chefs d’entreprise, les fonctionnaires, les retraités, les syndicalistes, les associations, les élus et les autres. Je me nourrirai de leurs arguments et de leurs réflexions, mais je n’en ferai pas une doctrine et j’aurai toujours à cœur d’écouter tous les acteurs d’un domaine avant d’en tirer une position.

Je ne suis pas non plus élue pour défendre un territoire. Ce que je dois défendre, c’est la France car mon mandat est national. Mon rôle est de connaitre les besoins de mon territoire et d’aider ses acteurs à bénéficier au mieux des dispositifs nationaux. Les élus des territoires, conseillers régionaux, départementaux, communautaires et les maires sont ceux à qui vous avez confié la charge de gérer ces territoires. Et ils ont choisi parmi eux les sénateurs qui portent aussi leur voix au niveau national.

Élue par un territoire pour exercer un mandat national, mon action se partage entre l’Assemblée Nationale et ma circonscription.

C’est à partir des propositions et des réflexions que vous me faites remonter, lors de nos rencontres, par vos courriers et lors des consultations que j’organise, que je peux construire, avec mes collègues, des propositions de textes de loi ou des améliorations des textes du gouvernement. C’est l’essentiel de mon travail de terrain, être accessible, où que je sois, pour dialoguer avec tous les citoyens.

Mais une fois un texte voté, le travail est loin d’être terminé !

Le mandat de député prévoit deux missions complémentaires : le contrôle et l’évaluation des politiques publiques. Car à quoi sert de voter une loi si elle n’est pas appliquée ? Et comment savoir si une loi est bonne, si personne ne l’évalue ? C’est en cela aussi que nous faisons de la politique autrement, car nous sommes prêts à accepter de corriger nos textes si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous.

Et puis il y a l’explication que je vous dois, après vous avoir écouté, sur le contenu des textes que nous avons finalement votés.  Pour que notre action soit comprise, pour que les lois soient utiles, pour que les résultats soient compris, il faut expliquer, toujours, nos choix et nos textes.

Ecouter sans a priori,

Expliquer sans langue de bois,

Avec l’intérêt général de mon pays comme boussole,

Et l’humilité de corriger les erreurs quand les résultats ne sont pas là,

Pour faire de la politique autrement.

Photo

Cendra Motin

Spécialiste des Ressources humaines et de la paie depuis 20 ans, j’ai été au cœur des préoccupations sociales des entreprises. J’ai créé en 2010 ma société de conseils pour pouvoir accompagner des entreprises de la plus petite à la plus grande dans le respect de mes valeurs fondamentales : justice, équité et humanité. Maman de deux petits garçons, épaulée par un grand homme, c’est pour défendre les valeurs de la République et réformer notre pays en profondeur que je me suis engagée. Pour la première fois de ma vie, alors que je n’avais jamais eu de mandat, j’ai choisi de m’engager entièrement pour que le projet d’Emmanuel MACRON réussisse car il fera réussir la France. Pour ma part, je mets, pour les 5 années à venir, toute mon énergie, mes qualités et mon expertise au service de mes concitoyens et de mon pays. Je fais les choses à ma manière, avec ma spontanéité, mon honnêteté et ma franchise. Je suis accessible et souriante, parce que c’est ma nature ; je prends le temps d’écouter ceux qui me parlent, je m’intéresse sincèrement à ce qu’on m’explique, je ne suis pas partout à la fois, mais là où je choisis d’être. Je fais tous les jours, de la politique autrement avec pour fil rouge, l’intérêt général.

Photo

André Borne, suppléant

Habitant du territoire et actuellement Chargé de Mission en Formation Continue dans une institution publique, André a choisi de s’engager auprès de Cendra Motin pour consolider son investissement sur le territoire et épauler la députée. Il est également élu de la ville de Bourgoin-Jallieu et conseiller au sein de la Communauté d’agglomérations Porte de l’Isère (CAPI) depuis de nombreuses années. De par son métier et ses mandats, il est amené à rencontrer de nombreuses personnes sur le territoire mais aussi aider les entreprises industrielles en répondant à leurs besoins de recrutement et de formation.

Email : andre.borne@ac-grenoble.fr

Photo

Laurence Legodec, attachée parlementaire

Habitante de la 6ième circonscription de l’Isère, de formation juridique et anciennement employée à la Communauté de Communes des Balcons du Dauphiné, Laurence a choisi d’intégrer l’équipe parlementaire de Cendra Motin basée à Morestel. Elle est chargée de répondre aux questions et aux sollicitations des habitants, des associations et des élus de la 6ième circonscription. Elle gère l’agenda et les déplacements de la députée sur le territoire.

Tel : 04 74 80 99 35

Email : laurence.legodec@clb-an.fr

Photo

Melissa Tomajon, attachée parlementaire

Habitante de la 6ième circonscription de l’Isère et diplômée d’un BTS Communication, Mélissa exerce son premier emploi au sein de l’équipe parlementaire de Cendra Motin basée à Morestel. Elle est chargée de l’accueil de la permanence, mais aussi des évènements sur la circonscription et de la communication.

Tel : 04 74 80 99 35

Email : melissa.tomajon@clb-an.fr

Photo

Paul Schreiber, attaché parlementaire

Après avoir obtenu son diplôme Science Politique à Lyon, il a choisi d’intégrer l’équipe parlementaire de Cendra Motin. Basé sur Paris, Paul est chargé d’assister la députée sur des dossiers spécifiques : rapport spécial Fonction Publique au sein de la commission finances, le dossier de suivi du Conseil de la Réforme de la loi pour un Etat au Service d’une Société de Confiance, les forums de l’action publique 2022.

Tel : 01 40 63 73 44

Email : paul.schreiber@clb-an.fr

Photo

Anastasia Boucheron, attachée parlementaire

Diplômée d’un Master 2 Ressources Humaines de l’IGS à Lyon, elle à choisi d’intégrer l’équipe parlementaire de Cendra Motin. Basée à Paris, Anastasia est chargée de suivre les dossiers en relation la réforme de l’emploi, la réforme de la formation et de l’apprentissage. Elle sera également chargée des dossiers concernant les entreprises.

Tel : 01 40 63 73 44

Email : anastasia.boucheron@clb-an.fr